SSD NVMe DC1000B de Kingston installé sur une carte mère

Pourquoi devriez-vous adopter l’interface NVMe pour les systèmes pour entreprise

#KingstonCognate présente Simon Besteman

photo de Simon Besteman, consultant FAI, fournisseur et datacenter

Simon Besteman, qui possède la double nationalité française et hollandaise, est un vétéran du secteur TIC et des datacenters. Il compte plus de 20 années d'expérience auprès de F.A.I., de fournisseurs et de datacenters. Il a également travaillé en tant que conseiller en gestion pour de nombreuses organisations. Simon Besteman a occupé diverses fonctions dirigeantes dans des entreprises multinationales, que ce soit dans le service, les ventes et le marketing, l'exploitation ou le développement stratégique.

Simon est actuellement P.D.G. d'ISPConnect, la coalition néerlandaise des fournisseurs d'hébergement. En tant qu'autorité dans le secteur, il publie souvent des billets dans les blogs consacrés au secteurs et aux politiques. Il intervient également fréquemment lors de congrès et conférences et participe aux tables rondes du gouvernement néerlandais sur les télécommunications, les datacenters et les réglementations applicables à Internet. Il siège au conseil d'administration de différents groupes sectoriels, avec un intérêt plus particulier pour l'enseignement, l'emploi et la gouvernance.

Contexte du SATA

Depuis le début du siècle, l’interface standard pour le stockage a été l’interface SATA (Serial AT Attachment), une interface de bus informatique entre les adaptateurs de bus hôte et un périphérique de stockage comme un disque dur, un disque optique ou un SSD. L’interface SATA avait été développée à l’origine pour les disques durs qui représentaient, à l’époque, le support traditionnel pour le stockage de données. Petit à petit, les SSD ont occupé le devant de la scène et ils ont commencé à supplanter les disques durs. Un SSD a l’avantage de ne contenir aucun disque rotatif. Il peut être jusqu’à dix fois plus rapide qu’un disque dur et il est plus résistant, vu l’absence de pièces mobiles. L’interface SATA n’est pas sans limitation, notamment au niveau de la vitesse pour la technologie SSD.

NVMe logo

Progression de l’interface NVMe

Une nouvelle interface vit le jour aux alentours de 2010 : l’interface NVMe (Non-Volatile Memory Express). Comme l’explique Adrien Viaud, ingénieur senior en technologies chez Kingston : « cette nouvelle interface a été développée afin de pouvoir exploiter tout le potentiel de la technologie flash. »

L’interface NVMe possède de sérieux avantages par rapport aux interfaces SATA et SAS. « Un SSD SATA affiche des vitesses séquentielles (lecture écriture) de 500Mo/s. Les SSD NVMe Gen3 PCI (Peripheral Component Interconnect) proposent une performance d’environ 3 000Mo/s, soit six fois plus rapide » explique Adrien Viaud.

« Cela fait un certain temps maintenant que les systèmes clients (PC portables) ont commencé à migrer vers NVMe » explique Tony Hollingsbee, Responsable du secteur SSD pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, chez Kingston. « Du côté des entreprises, l’adoption est plus lente, car les clients doivent faire un choix : une transition à 100% ou le maintien de SATA. Certaines entreprises sont satisfaites de leur infrastructure SATA. »

« Aujourd’hui, un des éléments qui ralentit la transition, c’est le besoin d’investir dans la bonne infrastructure, ce qui a un impact sur le calcul du coût » poursuit Tony Hollingsbee.

Quel est le choix qui convient à mon application ?

Un homme pointant du doigt un carré illustré devant lui avec une coche verte

L’interface NVMe utilise le bus PCI qui est l’interface la plus rapide sur le système, après la DRAM. Même si les prix ont commencé à diminuer au point d’atteindre la parité entre SATA et NVMe, il faut prévoir une mise à niveau du matériel et du logiciel des serveurs afin de profiter au maximum des avantages de la nouvelle interface. Si vous avez investi récemment dans du nouveau matériel, il se peut que l’investissement à réaliser pour passer aux serveurs compatibles NVMe soit trop important. Ceci étant, les gains sont considérables.

« L’interface NVMe est destinée aux systèmes où les données doivent être disponibles sur le champ et aux entreprises pour lesquelles chaque microseconde compte. Tout est une question de vitesse. Si vous travaillez dans la finance ou dans le cloud, où la vitesse est essentielle, les avantages de l’interface NVMe seront considérables. Pensez à l’intelligence artificielle ou au Big Data » explique Ferdi van der Zwaag, Directeur du développement d’entreprise.

L’interface NVMe offre-t-elle des avantages à votre application ? Absolument. Vous enregistrez des vitesses jusqu’à dix fois plus rapiques que pour SATA. La performance est là, mais va-t-elle profiter de ce coup de pouce ? « Voici la première question qu’il faut se poser : mon application peut-elle exploiter la vitesse de l’interface NVMe ? »

L’avenir de l’adoption de la NVMe

Les applications plus récentes commencent à exploiter le plein potentiel de l’interface NVMe. Plusieurs facteurs sont toutefois à prendre en compte dans l’équation. Ils sont liés au rafraîchissement matériel du système. Tony Hollingsbee ajoute que les « entreprises doivent réaliser cette évaluation.

Un disque NVMe peut offrir la capacité de dizaines de disques SATA ou SAS. Cela signifie que le coût initial sera atténué par le fait que vous aurez besoin de beaucoup moins de matériel, et par conséquent, de moins de baies dans votre datacenter pour obtenir une performance comparable, voire même plus rapide. »

L’interface SATA a toujours sa place, mais nous allons tous réaliser la transition à l'avenir. De nombreux facteurs doivent être pris en compte, comme l’investissement initial. Il ne faut surtout pas oublier le TCO ainsi que les économies réalisées dans les aspects tels que le refroidissement en raison des gains d’espace.

Viaud : « Nous devons nous tourner vers l’avenir. Tout le monde recherche l’augmentation de la vitesse et des capacités. PCIe Gen4 est opérationnel et les spécifications de PCIe Gen5 ont d’ores et déjà été publiées. La performance de chaque nouvelle génération double par rapport à celle de la génération antérieure en termes de transfert de giga par seconde. Alors que la technologie du côté NAND va évoluer, les puces flash intégrées aux SSD vont connaître une progression parallèle en matière de capacité. Les deux éléments principaux demain seront : les vitesses supérieures et la capacité accrue. Un stockage plus rapide et plus volumineux. »

Le bon moment pour l’interface NVMe

Comment savoir si le moment est venu de passer à l’interface NVMe ? La réponse à cette question est complexe, car plusieurs facteurs interviennent. Kingston Technology peut vous aider à y voir plus clair et à prendre la bonne décision en fonction de votre environnement. Le service « Demandez à un expert » (lien ci-dessous) est la manière la plus simple d’accéder à des conseils sur mesure pour votre entreprise.

Nous vous invitons à écouter le podcast* réunissant Simon Besteman, Adrien Viaud, Tony Hollingsbee et Ferdi van der Zwaag.

Écouter maintenant

Demandez à un expert des disques SSD Serveur

Demandez à un expert des disques SSD Serveur

Kingston peut vous offrir un avis indépendant pour identifier les avantages que les SSD pour entreprises apporteront à votre environnement de stockage spécifique et choisir le SSD le mieux adapté à vos charges de travail qui requièrent un équilibre des débits IOPS aléatoire élevés.

Demandez à un expert.

Produits connexes

En savoir plus sur les SSD pour entreprises