Ben tenant un appareil photo Canon EOS R5 avec un support pour accessoire dans les bois
Des capacités industrielles au creux des mains
Portrait de BenWaugh

Ben Waugh

Ben est un photographe et vidéographe spécialisé dans les produits commerciaux et la catégorie style de vie. Raconter des histoires et la nature sont ces deux grandes passions. Il a passé les dix dernières années à explorer et à prendre des photos. Il est arrivé là où il est aujourd’hui grâce à sa passion. Il se spécialise dans la création de contenu pour les produits de consommation ainsi que pour le tourisme, les voyages et le style de vie.

www.benwaugh.com

 @benwaugh

SSD Kingston DC500M 960Go avec système d’enregistrement Atomos Ninja V

En que professionnel de la photo et de la vidéo, je recherche souvent à travailler mieux, plus vite et de manière plus efficace. Outre la croissance et l’expérience personnelles, le matériel occupe une place incroyablement importante dans le processus. Il peut vraiment décider de la réussite ou non d’une production.

Comme pour de nombreuses personnes, mon matériel a évolué au fil des ans. Vu que de plus en plus de marques se penchent maintenant sur la vidéo haute résolution, le matériel que vous choisissez et ses capacités ont plus d’importance que jamais. Pour cette raison, mon appareil photo principal est un Canon EOS R5 qui enregistre des vidéos 4K 10 bits de haute qualité et prend des photos de 45 MP. Vu la dimension des fichiers et les vitesses d’écriture élevées requise pour garantir la performance de l’appareil photo, cette configuration requiert une solution de stockage rapide importante.

Quand je produis une vidéo, j’enregistre le contenu sur un SSD DC500M externe de Kingston avec le système Atomos Ninja V. Celui-ci offre plusieurs avantages pour mon flux de travail. Grâce à Atomos, je dispose non seulement d’un écran haute définition pour surveiller l’enregistrement, mais l’enregistrement externe sur un SSD signifie également que je dispose d’une durée d’enregistrement illimitée et que je peux changer de SSD plus facilement quand cela est nécessaire pour réaliser une sauvegarde lors de la production. Cette capacité de permutation rapide des SSD DC500M entre les scènes et de sauvegarde rapide de toutes mes données me permet de gagner beaucoup de temps une fois que l’enregistrement est terminé. Avant, j’utilisais des SSD de la concurrence et dans certains cas, la sauvegarde durait des heures.

Ben pointant l’appareil photo vers le haut, un appareil photo Canon EOS R5 avec un système d’enregistrement Atomos Ninja V.

Lors de grosses journées de production ou de session de photos, je peux enregistrer plus de 2To de vidéo 4K 10 bits. Les fichiers vidéo du Canon EOS R4 sont particulièrement lourds et requièrent une vitesse d’écriture élevée, surtout quand les images sont enregistrées en externe au format ProRes via un système Atomos Ninja V. Je comprends maintenant pourquoi ce SSD pour datacenter figurait sur la liste de compatibilité avec Atomos. Le SSD DC500M est prévu pour des charges de travail mixte tout en offrant une constance de haute performance, si bien qu’il répond aux demandes de lecture et d’écriture. Avec sa vitesse d'écriture élevée pouvant atteindre 98 000IOPS, le DC500M me simplifie énormément la vie, car je n’ai pas à me soucier de la mise en mémoire tampon ou d’un enregistrement des fichiers trop lents comme cela a déjà été le cas avec des SSD de la concurrence. Ce type de comportement provoque d'énormes difficultés lors de la production et constitue un véritable cauchemar. Une solution qui m'évite ce problème est fantastique.

En plus d’être rapides, les SSD DC500M sont également très fiables. Si ces SSD reçoivent un choc, s’ils sont éjectés par accident ou si l’alimentation de mon système est coupée pendant l’enregistrement, la protection embarquée contre perte d’alimentation des condensateurs du SSD garantit l’intégrité des données et des images enregistrées, ce qui est vital, surtout dans les grosses productions où refilmer une scène peut coûter cher. J’ai déjà vécu des situations où cette fonction a sauvé mon travail. Je suis ravi de savoir que je peux compter sur le DC500M dans ces situations.

Appareil photo Canon EOS R5 avec système Atomos Ninja V

Pendant l’enregistrement, j’utilise le DC500M monté dans le boîtier à fixation rapide au dos du système Atomos. Il accueille le SSD pour réaliser une connexion rapide, maintient le SSD en position et permet de changer rapidement de SSD quand il est plein ou entre deux scènes, pour être certain de ne rien perdre durant la production.

Le DC500M est bien serré dans le boîtier et il est fixé à l’aide de 4 vis qui éliminent tout mouvement. Quand le moment arrive de sauvegarder les images ou de les récupérer, il suffit d’agir comme si c’était un SSD externe. Je connecte le DC500M directement à l’ordinateur à l’aide d’un câble SATA vers USB-C et j’accède aux fichiers comme avec n’importe quel autre SSD externe. Vu les vitesses élevées du DC500M, la sauvegarde des fichiers pendant la production ou la récupération des images à la maison ne prend pas beaucoup de temps, ce qui est vraiment pratique, surtout après un long tournage.

J’apprécie également le prix du DC500M par rapport à ses concurrents. Le DC500M est une solution plus rentable que celles de la concurrence, y compris le propre SSD Atomos conçu pour le Ninja V. À un prix plus accessible, il n’y a aucun substitut en matière de qualité et les SSD DC500M ont parfaitement fonctionné pour moi dans les situations et les environnements les plus divers.

J’ai constaté que le DC500M a eu un gros impact sur ma manière de travailler. Il me permet d’être plus efficace dans ma gestion des heures de tournage et des données.

#KingstonIsWithYou

Produits connexes