Edge Computing
Pourquoi la 5G a-t-elle besoin de l'edge computing dans un micro-datacenter ?

#KingstonCognate présente Simon Besteman

photo de Simon Besteman, consultant FAI, fournisseur et datacenter

Simon Besteman, qui possède la double nationalité française et hollandaise, est un vétéran du secteur TIC et des datacenters. Il compte plus de 20 années d'expérience auprès de F.A.I., de fournisseurs et de datacenters. Il a également travaillé en tant que conseiller en gestion pour de nombreuses organisations. Simon Besteman a occupé diverses fonctions dirigeantes dans des entreprises multinationales, que ce soit dans le service, les ventes et le marketing, l'exploitation ou le développement stratégique.

Simon est actuellement P.D.G. d'ISPConnect, la coalition néerlandaise des fournisseurs d'hébergement. En tant qu'autorité dans le secteur, il publie souvent des billets dans les blogs consacrés au secteurs et aux politiques. Il intervient également fréquemment lors de congrès et conférences et participe aux tables rondes du gouvernement néerlandais sur les télécommunications, les datacenters et les réglementations applicables à Internet. Il siège au conseil d'administration de différents groupes sectoriels, avec un intérêt plus particulier pour l'enseignement, l'emploi et la gouvernance.

Qu'est-ce qui motive la nécessité des Edge datacenters ?

Pendant de nombreuses années, la tendance principale à l'échelle internationale dans le secteur des datacenters a été celle des économies d'échelle réalisées grâce à l'inauguration d'infrastructures toujours plus grandes. Ce qu'on appelle les datacenters hyperscale. Et pour une bonne raison. Le coût d'exploitation par rack ou par serveur diminue lorsque les frais généraux sont répartis entre un plus grand nombre de serveurs. La connectivité est plus facile à obtenir pour des datacenters plus grands. Il est relativement plus aisé de construire une infrastructure d'alimentation redondante (2N, 2N+) pour une implantation très grande. En collocation, la présence d'un large éventail de clients crée des opportunités de connecter les utilisateurs du datacenter à une offre de services en symbiose.

La tendance vers les micro-datacenters dans le Edge

Lignes de réseau social

Alors qu'ils étaient inexistants il y a dix ans, on compte aujourd'hui plus de 500 datacenters hyperscale à travers le monde. Il y a très peu de chance que la tendance s'inverse d'ici peu. Les géants de la technologie, les fournisseurs de solutions cloud, Amazon, Apple, Facebook, Google et Microsoft observent une croissance robuste chaque année alors que l'infrastructure informatique traditionnellement sur site migre peu à peu vers le cloud. Les besoins en puissance de calcul et en capacités de refroidissement sont plus grands que jamais. Alors que la part de données générées pour d'autres machines (dispositifs automatisés) augmente, il est raisonnable de penser que la tendance vers des datacenters de plus grande taille va se maintenir dans un avenir proche.

Parallèlement à cela, nous observons une tendance vers les micro-datacenters situés plus près de la « périphérie », là où les données sont créées et consommées. Ces datacenters situés à la périphérie du réseau sont connus sous le nom de Edge datacenters. Un Edge datacenter est généralement bien plus petit que les grands datacenters et il vient compléter une infrastructure existante. Ils résolvent un problème aujourd'hui et jouent un rôle décisif dans la préparation des infrastructures de technologies de l'information de demain. Le problème qu'ils règlent est celui de la connectivité.

Edge datacenters pour la génération d'efficacité

La centralisation présente un inconvénient : toutes les données se trouvent dans un datacenter au cœur du réseau et tous les utilisateurs doivent se connecter à ce point central pour pouvoir accéder aux données. Cette situation entraîne deux conséquences : tout d'abord, elle impose un volume considérable de bande passante et la latence (le temps que les données prennent pour atteindre l'utilisateur) ne peut être suffisamment réduite pour garantir une gestion efficace de certaines applications. En rapprochant les données de la périphérie, il est possible de rendre la gestion du flux de données pour l'utilisateur plus efficace. Au lieu de devoir se connecter à un datacenter hyperscale pour télécharger une série, les données peuvent être mises en cache dans un Edge datacenter plus proche de l'utilisateur. Ainsi, les données doivent uniquement réaliser le trajet entre l'infrastructure edge et l'utilisateur final. Cette configuration accélère également les réactions, car les données doivent parcourir uniquement une courte distance.

Le deuxième problème auquel s'attaque la technologie Edge est toujours en développement et devrait arriver à maturité d'ici 24 à 36 mois. Nous voulons parler de l'augmentation exponentielle du volume de données générées et échangées. Bien que séparés, les deux composants principaux de ce problème ont un rapport entre eux : l'Internet des objets et la 5G.

Données générées par des machines

Alors que la croissance des données au cours des dix dernières années s'expliquait principalement par la consommation du côté des individus (les consommateurs ont commencé à regarder des vidéos sur les téléphones et à utiliser des apps pour réaliser des transactions bancaires ou des achats en ligne), la nouvelle vague de génération de données sera produite par des machines. Ces données seront traitées, analysées et exploitées par d'autres machines. Il s'agit d'une forme de données différente dont le volume va ridiculiser les données que nous utilisons aujourd'hui. Nous voulons parler des données générées (et requises) par les véhicules en déplacement, par les capteurs des villes connectées et par les dispositifs exploités dans l'agriculture, la fabrication et l'environnement. Des données produites en quantités jamais vues (par exemple, il faut compte 40To de données pour 8 heures de conduite de voiture automatique) qui doivent être filtrées et agrégées à proximité de la source. Elles doivent arriver sous forme traitées dans un cloud central. Les villes connectées, l'Internet des objets et les services de livraison par drone vont également compter sur les Edge micro-datacenters pour profiter de toutes les promesses de la technologie 5G. Kingston Technology est un des fabricants qui anticipe ces demandes et qui propose des solutions capables de faire face à ces exigences incroyables.

5G

Des dispositifs connectés partout communiquant via la 5G à grande vitesse

La 5G va jouer un rôle central dans cette révolution. Cette nouvelle évolution dans les communications mobiles va être progressivement déployée à partir de 2020. Cette technologie permet non seulement des débits bien plus élevées (100 fois plus rapide en moyenne), mais elle va également permettre de connecter jusqu'à un million de dispositifs par kilomètre carré. Elle permettra au capteur sur chaque 30 cm2 d'un champ d'envoyer des données en temps réel sur l'humidité du sol. Ainsi, l'agriculteur pourra pratiquer un arrosage ciblé, ce qui donnera une précision dans la gestion de l'eau bien supérieure à celle d'aujourd'hui. Les capteurs dans nos maisons transmettront des données en temps réel sur notre santé, notre environnement et nos besoins énergétiques. Dans le contexte industriel, la 5G va permettre la gestion à distance des pièces, l'automatisation des contrôles de qualité et des chaînes d'approvisionnement. Ces changements vont avoir un impact sur notre mode de vie et notre manière de travailler.

Émergence des micro-datacenters 5G dans les télécommunications

Aujourd'hui, le développement des sites à la périphérie du réseau est alimenté par les opérateurs de télécommunications sous la forme de micro-datacenters. Ils disposent de l'infrastructure et, plus important encore, ils sont déjà propriétaires de l'infrastructure immobilière requise pour créer les structures. Ils vont être les pionniers du Edge. Les entreprises qui exploitent des datacenters commerciaux leur emboîteront rapidement le pas.

La demande à laquelle la croissance de la 5G va soumettre les Edge datacenters sera bien différente de ce que connaissent les datacenters actuels. Ces datacenters seront plus petits et nécessiteront moins d'énergie. Ils seront alignés sur la communication et le stockage de données, principalement sur des SSD. Kingston Technology a mis au point des solutions de mémoire et de stockage capables de gérer le volume et les débits.

À vos marques. Prêts... Partez : le temps est venu de se préparer pour le Edge

Un nouveau jeu est en développement et nous allons devoir nous adapter à la nouvelle réalité. Le temps est venu de se préparer pour le Edge. Il s'agit d'un datacenter dont les exigences vont différer de celles auxquelles nous sommes habitués. Bien comprendre cette transition sera vital pour réussir dans ce nouvel environnement. Un bon départ consiste à contacter les bonnes personnes qui possèdent le savoir-faire requis pour garantir la préparation adéquate.

Demandez à un expert

Kingston vous apporte une opinion indépendante pour savoir si la configuration actuellement utilisée, ou envisagée, répond correctement aux besoins de votre organisation.

SSD Entreprise

Nous vous conseillons sur les avantages que les disques SSD Entreprise apporteront à votre environnement de stockage spécifique et sur le SSD le mieux adapté à vos charges de travail, nécessitant un équilibre entre des performances IOPS de lecture et d'écriture aléatoires élevées.

Demandez à un expert SSD

Mémoire serveur

Nous vous conseillons sur les avantages de diverses configurations de serveurs pour générer des performances et des capacités optimales. Les experts de la configuration de Kingston ont les connaissances et les ressources pour répondre à vos besoins en mise à jour des mémoires.

Demandez à un expert des mémoires

Découvrez la gamme de solutions de stockage pour entreprises de Kingston

Articles et vidéos