Ce site utilise des cookies afin d'améliorer les fonctions proposées. En utilisant ce site, vous acceptez cette utilisation des cookies. La sécurité de vos données et leur confidentialité est pour nous une priorité. Veuillez lire notre Politique des cookies et notre Politique de confidentialité qui ont été mises à jour récemment.

Migration sur Windows Server 2012

Maximisez vos investissements en stockage et en mémoire serveur grâce à Windows Server 2012 R2

À partir du 15 juillet 2015, Microsoft n'offrira plus le support pour Windows 2003. Par conséquent, les nombreuses entreprises qui utilisent encore ce système d'exploitation doivent migrer sur Windows Server 2012 ou 2012 R2 pour bénéficier d'un système intégralement pris en charge. Elles pourront ainsi rester en conformité avec des exigences réglementaires que l'utilisation d'un système d'exploitation non supporté serait incapable de respecter.

Depuis Windows 2003, Microsoft a mis à niveau le système d'exploitation serveur pour supporter en natif la technologie couramment utilisée. Depuis les systèmes virtualisés jusqu'aux disques SSD (à semi-conducteurs), Windows Server 2012 et 2012 R2 sont conçus non seulement pour supporter ces nouvelles technologies, mais aussi pour offrir une performance supérieure et une plus grande facilité d'utilisation.

Il ne s'agit pas simplement de remplacer un système d'exploitation par Windows Server 2012 ou 2012 R2. Les entreprises ont besoin de comprendre les avantages offerts par cette mise à niveau du système.

Windows Server 2012 exploite tous les avantages des ressources informatiques, de réseau et de stockage les plus modernes.

Le passage de Windows 2003 à Windows Server 2012 ou Windows Server 2012 R2 n'est pas une simple mise à niveau du système. Il s'agit d'une mise à jour de l'architecture. Les spécifications matérielles requises ont changé ainsi que les ressources d'exploitation du matériel. Les entreprises doivent évaluer les avantages offerts par le nouveau système d'exploitation et le nouveau matériau pour en tirer le meilleur parti.

La virtualisation Hyper-V supporte une utilisation efficace de vastes quantités de mémoire dans les systèmes informatiques actuels.

Windows Server 2012 supporte jusqu'à 4 To de mémoire. Pourtant, peu d'applications peuvent utiliser une telle capacité de mémoire. Les systèmes virtualisés utilisent cette mémoire et bien d'autres aspects du matériel, avec une très grande efficacité. Hyper-V est l'offre de virtualisation native sur Windows Server 2012. Comme le système d'exploitation, elle supporte jusqu'à 4 To de mémoire. Jusqu'à 1To de mémoire et 64 unités centrales virtuelles peuvent être attribués à chaque machine virtuelle.

Les disques à semi-conducteurs offrent les plus hauts niveaux de performance et la plus faible consommation d'énergie.

Les disques SSD sont supportés en natif depuis Windows Server 2008 R2. Le système d'exploitation optimise la technologie et prolonge la durée de vie des disques. Parmi les changements apportés par Windows Server 2012 et qui seront visibles pour les utilisateurs :

  • La défragmentation est désactivée

  • Superfetch, Prefetch et Readyboost sont désactivés

  • Des partitions sont créées pour optimiser les disques SSD

La fonction TRIM joue un rôle déterminant pour préserver la performance des disques SSD.

Windows Server 2012 supporte TRIM pour toutes les opérations d'effacement et d'écriture. Sans cette fonction, les opérations d'effacement et d'écriture auraient un impact négatif sur la performance, et entraîneraient un remplissage total du volume disponible.

Storage Spaces gère le stockage et améliore la performance.

Storage Spaces, lancé avec Windows Server 2012, est une nouvelle approche de la gestion du stockage. La technologie réunit en grappes des disques physiques et crée des espaces dans ces grappes sous le nom de "disques virtuels". Ce sous-système de stockage est affiché dans Windows comme un seul disque. Ces systèmes sont autoréparateurs, utilisent l'allocation de ressources à la demande et offrent des options de résilience.

        Back To Top