Questions fréquentes

ESD est l'acronyme de : « ElectroStatic Discharge » ou décharge électrostatique, ou décharge de l'électricité statique accumulée. Les précautions liées aux décharges électrostatiques doivent être appliquées avec rigueur. En effet, c'est un des risques majeurs de détérioration ou de destruction des composants électroniques ou informatiques. Vous générez de l'électricité statique lorsque vous frottez vos pieds sur une moquette et vous touchez ensuite un objet métallique. Une décharge électrostatique peut exister sans être perceptible. Si des précautions ne sont pas prises, l'utilisateur décharge l'électricité statique de son corps en touchant un composant à l'intérieur d'un ordinateur ou en manipulant un équipement.

Précautions pour ne pas décharger d'électricité statique
La meilleure méthode de prévention des décharges électrostatiques consiste à utiliser un bracelet antistatique ou une table ou tapis intégrant une mise à la terre. Cependant comme la plupart des utilisateurs n'ont pas accès à ces accessoires, nous présentons ci-dessous les précautions à prendre pour réduire les risques.

  • Position debout : nous vous conseillons de rester debout pendant toute la durée du travail sur les composants internes de l'ordinateur.La position assise sur une chaise peut générer de l'électricité statique.
  • Cordons - Vérifiez que tous les cordons et câbles sont débranchés à l'arrière de l'ordinateur (alimentation, souris, claviers, etc.).
  • Vêtements - Vérifiez que vous ne portez aucun matériau capable de conduire une charge électrique, par exemple, un pull en laine.
  • Accessoires – Retirez tous les bijoux, montre, etc. pour réduire les possibilités de décharge électrique et d'autres risques (pincement, coincement).
  • Météo – Un orage augmente les risques de décharge électrostatique. Sauf en cas d'absolue nécessité, ne travaillez pas sur un ordinateur pendant un orage. Dans les zones sèches, l'air fait partie du système d'accumulation d'électricité statique à chaque mouvement d'air (courant d'air, climatisation, ventilateur) sur une surface isolée. Un haut niveau d'humidité n'est pas non plus une assurance. En outre, l'humidité peut générer des problèmes de corrosion qui facilite des interconnexions indésirables et d'autres interfaces électriques.

Pour en savoir plus les décharges électrostatiques (ESD) et comment protéger vos équipements électroniques, veuillez visiter le site ci-dessous.

ESD Association
http://www.esda.org/aboutESD.html

FAQ: KTC-Gen-ESD

Cela a-t-il été utile ?

Secure Erase User Guide for Linux
This guide will walk you through securely erasing your Kingston SSD using Linux tools

SATA Secure Erase Procedure

Warning
Please make sure to have a full backup of any important data before you proceed!

Prerequisites
• You must have root privileges.
• You must have your SSD connected to the system as a secondary (non-OS) drive.
• You must have lsscsi and hdparm installed. You may need to install them with your distribution’s package manager.
• Your drive must not be in a security freeze.
• Your drive must not be password protected.

Instructions
1. Find the device name (/dev/sdX) of the drive you wish to erase:
# lsscsi

2. Make sure drive security is not frozen:
# hdparm -I /dev/sdX | grep frozen

If the output shows "frozen" (instead of "not frozen") then you cannot continue to the next step. You must try to remove the security freeze by trying one of the following methods:

Method 1: Put the system to sleep (suspend to RAM) and wake it up. On most distributions the command to suspend is:
# systemctl suspend

Now issue the hdparm command again. If it worked the output will show “not frozen” (instead of “frozen”).
Method 2: Hot plug the drive. This is done by physically unplugging the SATA power cable from the drive and plugging it back in while the system is powered on. You may need to enable hot plug in BIOS. Not all systems support hot plug.

Now issue the hdparm command again. If it worked the output will show “not frozen” (instead of “frozen”).

3. Set a user password on the drive. The password can be anything. Here we are setting the password to “p”:
# hdparm --security-set-pass p /dev/sdX

4. Issue the secure erase command to the drive using the same password:
# hdparm --security-erase p /dev/sdX

This command may take a few minutes to complete. The drive password is removed upon successful completion.
If the secure erase is interrupted or otherwise fails your drive may become security locked. In this case you can remove the security lock using the command below and then try the secure erase procedure again:
# hdparm --security-disable p /dev/sdX

SATA Secure Erase Example



NVMe Secure Erase Procedure

Warning
Please make sure to have a full backup of any important data before you proceed!

Prerequisites
• You must have root privileges.
• You must have your SSD connected to the system as a secondary (non-OS) drive.
• You must have nvme-cli installed. You may need to install it with your distribution’s package manager.
• Your drive must not be password protected.

Instructions
1. Find the device name (/dev/nvmeXn1) of the drive you wish to erase:
# nvme list

2. Issue the format command to the drive. Here we set the secure erase setting to 1 which indicates a user data erase:
# nvme format /dev/nvmeXn1 --ses=1

This command may take a few minutes to complete.


NVMe Secure Erase Example

FAQ: KSM-SE-LIX

Cela a-t-il été utile ?

Contactez le support technique

Questions about a Kingston product you already own? Ask a Kingston expert.

Appelez le support technique

Lundi–Vendredi 6 a.m.-6 p.m. PT

+1 (800)435-0640