Serveurs dans un data center

La demande pour les data centers au temps du coronavirus

#KingstonCognate présente Prof. Sally Eaves

Photo du Pre. Sally Eaves

La professeure Sally Eaves est une directrice de la technologie expérimentée, professeure de technologies de pointe et conseillère stratégique mondiale sur les questions de la transformation numérique, spécialisée dans l'application des technologies émergentes, dont l'intelligence artificielle, la technologie financière, les blockchains et le 5G, pour la transformation des entreprises et l'impact social en général. Conférencière et auteur internationale, Sally est devenue la première lauréate du prix Frontier Technology and Social Impact, reçu aux Nations unies en 2018. Elle est décrite comme « porteuse du flambeau pour une technologie éthique » qui a fondé Aspirational Futures pour améliorer l'inclusion, la diversité et l'appartenance dans l'espace technologique et au-delà.

Les données sont devenues un article essentiel dans ces périodes de confinement

Installation d'un SSD dans un serveur

En ces temps incertains aux quatre coins du monde, notre manière de travailler, d'apprendre et de vivre a changé rapidement et à grande échelle. Prévoir l'imprévu figure dans l'ADN du secteur des data centers. Leurs opérations « invisibles » sont désormais reprises dans la catégorie des « services essentiels » dans la majorité des pays. En touchant des entreprises de toute taille dans tous les secteurs, la pandémie de coronavirus a eu un impact sur la continuité des activités dans des pans entiers de l'économie. Pour neutraliser les modifications et les défis, les data centers ont dû réagir aux nouvelles demandes stratégiques et opérationnelles par le biais de l'optimisation des services existants et la prise en charge de nouveaux besoins. L'augmentation massive de la demande est le fruit de deux catalyseurs clés. Le premier est lié aux besoins en matière de capacité de calcul étant donné la transition de grande envergure vers le télétravail observée dans de nombreuses entreprises et institutions. L'infrastructure numérique n'a jamais revêtu une aussi grande importance pour l'économie mondiale. L'augmentation de l'utilisation d'applications numériques pour les téléconférences, la télésanté, le commerce électronique et l'apprentissage en ligne, sans oublier les applications associées aux divertissements pour nous occuper pendant le confinement, a provoqué une explosion des besoins en matière de capacités de données.

Homme debout près de racks de serveurs avec un PC portable

La demande pour les data centers en matière de débits bat de nouveaux records

Dans une publication récente sur 1 la croissance des data centers, Kingston soulignait notre soif insatiable de donnée et l'impact de l'émergence du 5G, de l'Internet des objets et du Edge Computing sur celle-ci. Dans le contexte du coronavirus, Deutsche Commercial Internet Exchange, un prestataire de services pour data centers, a établi un nouveau record le 11 mars 20202 à Francfort en atteignant un débit de données de plus de 9,1 Térabits par seconde. Vodafone a enregistré une augmentation de 50% du trafic de données3 dans certains marchés, avec des pics d'utilisation considérables chez les différents fournisseurs d'accès Internet. Ainsi, BT a levé les restrictions sur la bande passante domestique pour les données4 afin de répondre aux besoins d'utilisation pour le travail, les études et la vie quotidienne. Et s'il est vrai que le suivi de « l'état de santé d'Internet » met en évidence une tendance à la hausse dans le nombre de pannes5, celles-ci n'atteignent toujours pas un niveau plus en phase avec les augmentations de trafic historiques observées. Qui plus est, malgré l'augmentation actuelle et l'augmentation annuelle prévue dans le trafic et les charges de travail des data centers, il est important de noter que la demande énergétique des data centers à travers le monde devrait connaître une réduction, selon les estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE)6. Ceci s'explique par l'adoption de pratiques de consolidation et de recherche d'efficacité, particulièrement au niveau des systèmes de refroidissement, ainsi que par le choix de l'utilisation d'une énergie 100% renouvelable dans certains nouveaux data centers hyper-échelle.

L'informatique haute performance au service de la recherche contre le virus

Chargeurs de lecteur pour serveur dans un rack avec des LED vertes

Le deuxième élément moteur est la demande en vitesse et en puissance de calcul, imputable à l'informatique haute performance (HPC). La recherche sur le vaccin et le traitement génère d'immenses volumes de données. Les centres de recherche et les entreprises pharmaceutiques utilisent des systèmes informatiques haute performance à des échelles jamais vues pour réaliser des simulations de données et des calculs dans des domaines tels que l'épidémiologie et la bio-informatique. Ces techniques peuvent déboucher sur une réduction sensible des cycles de développement de nouveaux médicaments.

Le Coronavirus High-Performance Computing Consortium7 (Consortium informatique haute performance pour le coronavirus) regroupe des acteurs leaders issus du secteur des technologies, du secteur public et des universités afin d'offrir plus de 330 pétaflops de débit, 775 000 cœurs de processeurs et 34 000 unités de traitement graphique. Son objectif est de parvenir à mieux comprendre le virus et à trouver des traitements qui pourraient servir pour des vaccins potentiels. Ce système peut réaliser la quantité hallucinante de 330 millions de milliards de calculs à la seconde. Nous sommes là en présence d'un magnifique effort de coopération entre des entités telles qu'IBM, Amazon, Microsoft, HPE et Google, plus habituées à la concurrence.

Généralement cachés sous nos yeux, les data centers sont à la fois le « moteur » du Cloud Computing et les connecteurs d'Internet. Vitesse supérieure, flexibilité améliorée et disponibilité optimale constituent le tiercé qu'ils doivent remporter. Les exploitants ont adopté rapidement des mesures de résilience pour éliminer le risque d'indisponibilité et d'interruption des services pour les différents groupes d'utilisateurs. Quand Gartner estime le coût moyen d'une indisponibilité informatique à 5 600USD à la minute, il n'est pas étonnant de voir ce sujet en tête des préoccupations des responsables informatiques. À l'instar des consommateurs qui ont fait une razzia sur les aliments et les articles ménagers, illustré à l'échelle internationale par la ruée sur le papier toilette8, les clients des data centers ont cherché à sécuriser un supplément de capacités et de bande passante afin de pouvoir répondre à des besoins en rapide augmentation et de pouvoir protéger la continuité de l'activité.

Gestion virtuelle du virtuel

Ville avec dessin brillant d'une puce

La transparence a joué un rôle crucial pour rassurer et engendrer la confiance. Les opérateurs de data centers ont divulgué les critères mis en place pour gérer les nouvelles capacités des services cloud afin de protéger les opérations critiques et, le cas échéant, définir les priorités9. Les clients existants ont également pu profiter de mesures d'assistance. Ainsi, la majorité des prestataires a mis en œuvre des mesures à court terme comme la suspension des frais pour dépassement de la bande passante. Pour de nombreuses P.M.E., confrontées à des demandes imprévues en matière de trafic réseau et de débit, la possibilité d'augmenter les charges du système et les réseaux au-delà de toute statistique d'appel existante et jusqu'au débit maximum compatible avec leur port sans encourir de pénalités peut faire toute la différence au moment de garantir la survie de l'activité dans ces moments difficiles.

Garantir la continuité de l'activité pour les clients et les partenaires implique également garantir la continuité de l'activité pour les data centers eux-mêmes, surtout en matière de protection du personnel, des partenaires et des fournisseurs. À ce niveau, le partage d'informations dans le secteur, principalement sur les questions relatives à la sécurité, à l'hygiène et au bien-être, sans oublier la problématique des ressources humaines et des chaînes d'approvisionnement, a joué un rôle crucial. Il y a également eu l'établissement d'un canal d'échange avec le gouvernement. Au Royaume-Uni par exemple, l'équipe chargée de la résilience des infrastructures de données DCMS a été mise en place pour veiller à ce que les décisions politiques majeures tiennent compte des data centers.

Cela s'est principalement traduit par la restriction des chaînes d'infection et la gestion de la réalité du confinement des sites. Il a fallu instaurer des restrictions d'accès aux sites et l'alternance d'effectifs réduits tout en observant les mesures de distanciation sociale. La situation a également donné naissance à des problèmes de disponibilité, liés surtout à la réduction du personnel sur site et à l'absence de personnel essentiel en raison d'une maladie ou de mesures d'isolement volontaire.

Les rondes dans les infrastructures critiques sont particulièrement importantes pour réduire le risque et par conséquent, les capacités de gestion à distance sont vitales. L'association d'une technologie à base de capteurs, de services d'assistance pour le dépannage comme « Smart Hands »10 et de surveillance des systèmes dans les domaines critiques tels que la distribution de l'alimentation et la température, offre des niveaux supérieurs de visibilité en temps réel à distance. Il est alors possible de réaliser des analyses de données de niveau avancé et de prévoir la capacité en fonction d'incidents potentiels. Outre la démonstration de pouvoir satisfaire aux demandes de capacités de calcul, de vitesse, de fiabilité et de puissance, le coronavirus a également permis aux data centers de démontrer à quel point il était possible de gérer efficacement un data center à distance. Plus important encore, le rôle des data centers, que ce soit dans les applications liées au travail, aux études, aux communications ou aux loisirs ou dans le contexte de la recherche sur le virus et ses traitements, est sorti de l'ombre.

Demandez à un expert

Kingston vous apporte une opinion indépendante pour savoir si la configuration actuellement utilisée, ou envisagée, répond correctement aux besoins de votre organisation.

SSD Entreprise

Nous vous conseillons sur les avantages que les disques SSD Entreprise apporteront à votre environnement de stockage spécifique et sur le SSD le mieux adapté à vos charges de travail, nécessitant un équilibre entre des performances IOPS de lecture et d'écriture aléatoires élevées.

Demandez à un expert SSD

Mémoire serveur

Nous vous conseillons sur les avantages de diverses configurations de serveurs pour générer des performances et des capacités optimales. Les experts de la configuration de Kingston ont les connaissances et les ressources pour répondre à vos besoins en mise à jour des mémoires.

Demandez à un expert des mémoires

Pour savoir comment COVID-19 a affecté nos activités commerciales, cliquez ici.

Restons en contact. Inscrivez-vous pour recevoir toutes les actualités Kingston.