Homme d’affaires endormi se rendant au travail dans une rame du métro londonien

Hausse de 25 % du nombre d’appareils perdus : la sécurité des données des navetteurs est menacée

Les navetteurs et les entreprises sont exposés au risque de perte de données, car le nombre d’appareils perdus dans les transports publics est en augmentation.

Main plaçant un cube en bois avec l’icône de la maison sur 3 cubes avec l’icône du bureau

Pour la deuxième année consécutive, Kingston Technology a constaté que le nombre d’appareils électroniques égarés dans les transports londoniens a augmenté. Cette fois, de plus de 25 % au cours de la période 2022/23*.

Les données obtenues via une demande de liberté d’information (FOI) auprès du réseau londonien TFL (Transport for London) montrent que les pertes d’appareils sont de plus en plus fréquentes dans les moyens de transport les plus courants à Londres, notamment les bus, les taxis, le métro, les trains TFL et le Docklands Light Railway.

Cette statistique est préoccupante. En effet, le travail travail hybride se répand de plus en plus, et les employés font régulièrement le trajet domicile-travail avec des appareils contenant des informations de l’entreprise.

Mais cela ne s’arrête pas là. Les modes de transport les plus couramment utilisés par les navetteurs présentent le risque le plus élevé, avec une augmentation de 39 % des pertes dans le métro londonien et de 40 % pour les trajets en taxi.

En quoi êtes-vous concerné(e) ?

Les appareils que nous utilisons au travail contiennent des données privées de l’entreprise, qu’il s’agisse de mots de passe, de documents ou d’informations financières ou sur les clients.

L’exposition de ces données à des tiers pourrait avoir de graves conséquences, notamment des amendes en raison de la législation RGPD et CCPA, la perte de secrets commerciaux, la perte de données sur les employés et une atteinte à la réputation de l’entreprise.

Dans un environnement de bureau, ces données peuvent être protégées par une stratégie de sécurité informatique rigoureuse. Mais en dehors du bureau, les appareils ne sont plus protégés par les mêmes niveaux de cybersécurité et de politique de prévention des pertes de données.

Le travail hybride fait désormais partie de la vie quotidienne de millions d’entre nous. Aussi devrions-nous tous être préoccupés par cette augmentation de plus de 25 % du nombre d’appareils perdus. Le nombre de personnes qui voyagent est en augmentation. Or, cette étude montre que n’importe qui peut laisser par inadvertance un appareil dans un taxi ou dans un train. Les entreprises doivent se préparer à cette éventualité afin de garantir la sécurité des employés et des données de l’entreprise. Les solutions Kingston IronKey peuvent vous aider.
Rob Allen, Directeur du marketing et des services techniques, Kingston Technology EMEA

Comment éviter les pertes de données et les violations potentielles

La nécessité de faire voyager les données avec vos employés reste essentielle. Le manque de flexibilité pourrait inciter les employés à chercher des solutions de contournement non sécurisées, mais la flexibilité ne doit pas se faire au détriment de la sécurité. C’est pourquoi le moyen le plus sûr de préserver la sécurité des données mobiles est de les conserver dans des appareils de stockage offrant un chiffrement matériel. En utilisant un stockage à chiffrement matériel, si l’appareil est perdu, vous avez la certitude qu’un voleur ou un tiers malveillant ne pourra pas accéder aux données qu’il contient.

La gamme Kingston IronKey de clés USB chiffrées et de solutions de stockage SSD externes est l’outil idéal pour préserver la sécurité des données. Reconnue et certifiée par les agences gouvernementales, les services de renseignement militaires et les entreprises, la clé Kingston IronKey offre le niveau de chiffrement le plus élevé du marché, avec une sécurité intégrée AES 256 et certifiée FIPS. Si un appareil Kingston IronKey est égaré ou volé, il est pratiquement impossible à un tiers d’accéder aux données.

L’utilisation de clés Kingston IronKey est un avantage certain pour les entreprises. Elles garantissent la conformité aux réglementations et réduisent de manière significative le risque de perte d’informations et de violation de données pour les employés lors de leurs déplacement.

Le chiffrement logiciel ne garantit pas la protection des données

Certaines entreprises pensent qu’elles sont en sécurité parce qu’elles protègent leurs données en utilisant un logiciel de chiffrement pour sécuriser des clés USB standard non chiffrées, lesquelles sont ensuite déverrouillées à l’aide d’un mot de passe. Mais cette approche de la protection des données est erronée.

Le chiffrement logiciel est un chiffrement qui peut être désactivé, car tout attaquant potentiel dispose de nombreux outils logiciels lui permettant de forcer les mots de passe ou d’exploiter d’autres vulnérabilités de ce type de chiffrement. Les risques de compromission sont donc plus élevés, ce qui ouvre la porte à la perte de données, voire à une violation totale du réseau de l’entreprise.

Avec les clés USB à chiffrement matériel comme Kingston IronKey, les données sont chiffrées et toutes les informations de sécurité sont sauvegardées dans l’appareil lui-même. Cela permet de se protéger contre les outils d’attaque par force brute grâce à un effacement chiffré de la clé en cas de dépassement du nombre de tentatives ratées de saisie du mot de passe. Par conséquent, l’utilisation d’appareils Kingston IronKey peut faire la différence entre la « simple » perte d’un appareil et la perte d’un appareil exposant les données de votre entreprise.

#KingstonIsWithYou #KingstonIronKey

Icône Demandez à un expert de Kingston sur un circuit imprimé de chipset

Demandez à un expert

Pour planifier la bonne solution, les objectifs de votre projet de sécurité doivent être clairement définis. Les experts de Kingston Technology sont là pour vous aider.

Demandez à un expert.

Articles