Nous remarquons que vous êtes actuellement en train de visiter le site du Royaume-Uni. Souhaitez-vous plutôt visiter notre site principal?

Des mains tapent sur le clavier d’un ordinateur portable.

Les clés USB chiffrées dans la finance : une nécessité pour la cybersécurité et la conformité

Toutes les entreprises manipulent des informations sensibles à un moment ou à un autre de leurs activités quotidiennes, qu’il s’agisse de la gestion des données salariales du personnel ou du stockage sécurisé de la propriété intellectuelle. Mais les banques, les sociétés d’investissement et les autres institutions financières traitent des informations sensibles dans presque tous les aspects de leur activité. La sécurisation des dossiers financiers des clients n’est pas seulement un élément essentiel du service offert par les institutions financières : il s’agit d’une obligation légal qui entraîne de graves conséquences en cas de mauvaise manipulation de données privées.

Ces obligations sont aggravées par le fait que les institutions financières sont « les principales cibles des cyberattaques », selon le Centre d’études stratégiques et internationales, qui explique en outre que les banques sont un véritable « buffet à volonté » pour les cybercriminels, offrant « de multiples possibilités de profit par l’extorsion, le vol et la fraude ». Les données financières détenues par les banques, les sociétés d’investissement et les coopératives de crédit sont particulièrement précieuses, car les criminels peuvent rapidement obtenir des numéros de comptes bancaires, des informations de carte de crédit et des détails des transactions pour voler des fonds ou demander une rançon.

Lorsque les cybercriminels frappent, les conséquences sont coûteuses, en moyenne 5,97 millions $. C’est le montant le plus élevé tous secteurs confondus, hors secteur de la santé. Face au risque d’usurpation d’identité, de fraude financière et même d’espionnage d’entreprise, les institutions financières doivent assurer l’efficacité de leurs stratégies de prévention des pertes de données, et les maintenir à jour. Mais la sécurisation des données financières « au repos » n’est qu’une partie du défi, car il est souvent nécessaire de transmettre des données entre des personnes et des ordinateurs, que ce soit d’un bureau à l’autre ou d’un continent à l’autre.

Une clé USB Kingston IronKey Vault Privacy 50 insérée dans un ordinateur portable. En-dessous, des caractères binaires bleus et un champ de phrase de passe contenant « My dog is 1 year old! ».

Lorsqu’un ordinateur ou un appareil de stockage mal protégé contenant ce type d’informations est perdu ou tombe entre de mauvaises mains, l’évaluation des dommages et la protection des clients contre les retombées peuvent entraîner d’importants coûts et s’avérer très chronophages.

Même les clés USB qui ont été chiffrées à l’aide d’une solution logicielle, comme BitLocker et bien d’autres, peuvent donner un faux sentiment de sécurité. Soyons clairs, un logiciel de chiffrement ne suffit pas à se protéger contre les attaques par force brute, car ces dernières peuvent facilement déchiffrer les mots de passe courants en quelques secondes, et les mots de passe plus compliqués en quelques heures ou quelques jours. C’est pourquoi les clés USB et SSD à chiffrement matériel, tels que la clé USB Kingston IronKey Vault Privacy 50, le SSD externe Vault Privacy 80, de classe entreprise, et les clés USB Keypad 200 et D500S, de niveau militaire, sont le seul type de stockage portable capable d’offrir une véritable tranquillité d’esprit lors du transport de données financières sensibles.

Grâce à leur microprocesseur sécurisé intégré au disque, les clés USB IronKey Vault Privacy 50, Keypad 200 et D500S et le SSD 80ES sont capables de détecter les tentatives de saisie de mots de passe multiples (appelées « attaques par force brute »), et de procéder à un effacement chiffré avant que les pirates informatiques ne puissent s’introduire dans le système. Et grâce à la construction en époxy inviolable de niveau militaire des clés USB KP200 et D500S, il est pratiquement impossible de les démonter pour attaquer leurs composants sans les détruire et détruire les données chiffrées qu’elles contiennent.

Les conséquences d’une violation de données portent atteinte non seulement à la réputation d’une entreprise, mais aussi à sa situation juridique et financière. Les réglementations en matière de protection des données, telles que les exigences de divulgation en matière de cybersécurité de la SEC ou le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE, sont très strictes. Aussi, les données financières sensibles doivent être protégées par des mesures appropriées, telles que le chiffrement. Les professionnels de la finance devraient se tourner vers les clés USB/SSD à chiffrement matériel pour transporter les données sans risque afin de se conformer à ces réglementations et d’éviter des amendes et des sanctions juridiques importantes.

Crépuscule, gratte-ciel illuminés, Taipei 101 dominant le quartier financier de la ville.

La vulnérabilité potentielle liée à l’exposition de données sensibles est accrue pour les voyageurs d’affaires internationaux du secteur financier, en particulier dans les destinations où les restrictions numériques sont plus intenses. Dans certains pays, les autorités peuvent exiger que l’appareil personnel d’un employé soit déverrouillé et éventuellement photographié à des fins d’enquête. Pour les informations confidentielles des clients ou la propriété intellectuelle d’une entreprise, cela présente un risque important de violation. L’utilisation d’une clé USB et d'un SSD externe IronKey à chiffrement matériel peut offrir une meilleure protection des données qu’un ordinateur portable ou un téléphone. Même s’ils peuvent être légalement confisqués pendant un certain temps, les clés USB et SSD chiffrés peuvent être confiés aux autorités avec la certitude que les données qu’ils contiennent resteront protégées et inaccessibles.

Compte tenu de la valeur des actifs gérés par les institutions financières, ainsi que des volumes de données personnelles essentielles à leurs opérations, les responsables de la protection des données du secteur financier doivent sérieusement investir dans la protection des données et donner à leurs employés les outils adéquats pour éviter les conséquences d’une violation des données ou d’un piratage. Les clés USB et SSD IronKey à chiffrement matériel sont des outils essentiels pour assurer la sécurité des données sans compliquer les flux de travail existants.

En protégeant les données financières sensibles à l’aide d’une solution fiable lorsqu’elles sont en transit et au moment où elles sont le plus vulnérables, les institutions financières peuvent renforcer leurs défenses en matière de cybersécurité et, plus important encore, prévenir les attaques coûteuses avant qu’elles ne se produisent.

Ainsi, que vous soyez une entité financière nationale, continentale ou une organisation de services financiers véritablement mondiale, Kingston IronKey propose une vaste gamme de clés USB et SSD à chiffrement matériel adaptés aux spécificités de la finance. Par conséquent, ces clés USB chiffrées et SSD peuvent faire la différence entre une assurance relativement peu coûteuse contre la perte et le vol de données et le prix élevé des violations, quel que soit l'endroit où l'on travaille.

#KingstonIsWithYou #KingstonIronKey

Icône Demandez à un expert de Kingston sur un circuit imprimé de chipset

Demandez à un expert

Pour planifier la bonne solution, les objectifs de votre projet de sécurité doivent être clairement définis. Les experts de Kingston Technology sont là pour vous aider.

Demandez à un expert.

Vidéos associées

Articles