Nous remarquons que vous êtes actuellement en train de visiter le site du Royaume-Uni. Souhaitez-vous plutôt visiter notre site principal?

Une GoPro filme un coucher de soleil en time-lapse

Comment choisir son stockage pour une caméra GoPro

Vue d’un chemin sur une colline derrière le guidon d’un vélo

On peut dire que GoPro a donné à l’individu moyen la possibilité de capturer des vidéos de haute qualité facilement et à moindre coût. Qu’il s’agisse des images et des sons vibrants de ski hors piste en montagne, de courses de motocross sauvages ou de voyages dans des lieux exotiques, tout est capturé dans les plus hautes résolutions imaginables. Avec une caméra GoPro, les aventuriers peuvent non seulement vivre l’expérience, mais aussi en capturer chaque seconde, puis la partager avec d’autres.

En l’absence de mémoire interne, c’est à la carte microSD qu’incombe la responsabilité de stocker en toute sécurité les images et les sons à couper le souffle qu’offre une GoPro. Les vidéos GoPro en 4K à 60 ips ou en 1 080 p à 240 ips sont très exigeantes pour les cartes microSD. Pour un enregistrement soutenu, une GoPro a besoin de vitesses d’écriture rapides et d’une grande capacité de stockage.

La capacité réelle nécessaire dépend de plusieurs facteurs : ce que l’on filme, la durée du tournage et si l’on est prêt(e) ou non à risquer de manquer d’espace au milieu d’un tournage. Lorsque c’est possible, l’achat d’une carte de plus grande capacité dès le départ peut éviter la frustration d’avoir une caméra qui n’enregistre plus en raison d’un espace de stockage insuffisant sur une carte mémoire.

Le choix est facilité par le fait que les cartes microSD n’offrent que deux options : SDHC (Secure Digital High Capacity) et SDXC (Secure Digital Extended Capacity). Les cartes SDHC ont une capacité maximale de 32 Go, les SDXC de minimum 64 Go. Et pour les connaisseurs, les cartes SDHC utilisent le formatage du système de fichiers FAT32, tandis que les SDXC exFAT, plus souple et plus récent.

Drone GoPro avec la Workflow Station de Kingston

Avec une caméra GoPro, la vitesse d’écriture de la carte microSD est importante. Plus c’est rapide, mieux c’est. En fait, un manque de vitesse pourrait bien ruiner les longs enregistrements 4K ou 8K en continu.

On recommande au minimum une carte de classe 10 (écriture à 10 Mo/s min.) pour pratiquement toutes les caméras GoPro. Toutefois, les carte U3 (30 Mo/s) sont conçues pour prendre en charge les vidéos 4K, comme celles des GoPro. En outre, la carte doit avoir un classement UHS (Ultra High-Speed) I ou II, qui représente la vitesse de l’interface du bus de la carte. Il faut également rechercher une classification VSC (Video Speed Class) de V30, V60 ou V90, à savoir une capacité d’écriture de 30, 60 ou 90 Mo par seconde, respectivement.

Les caméras GoPro donnent le meilleur d’elles-mêmes dans le monde réel. On n’obtient pas les séquences d’action qu’elles capturent en se promenant tranquillement. Aussi, la durabilité/fiabilité de la carte microSD est de première importance. Il faut donc choisir une carte qui a été testée pour être résistante aux chocs, à l’eau, aux vibrations, à la température et aux rayons X ; une garantie à vie s’ajoute à l’investissement.

Un homme tenant une caméra GoPro

HERO10 Black

Une carte microSD (vendue séparément) est nécessaire pour sauvegarder les vidéos et les photos. Il faut utiliser des cartes mémoire de marque répondant à ces exigences :

  • microSD, microSDHC™, ou microSDXC™
  • De classe V30 ou UHS-3 minimum
  • Capacité jusqu’à 512 Go

HERO9 Black, HERO MAX, HERO 7/8/9 Black

Une carte microSD (vendue séparément) est nécessaire pour sauvegarder les vidéos et les photos. Il faut utiliser des cartes mémoire de marque répondant à ces exigences :

  • microSD, microSDHC™, ou microSDXC™
  • De classe 10 ou UHS-I minimum
  • Capacité jusqu’à 512 Go

HERO4 et caméras plus anciennes

Une carte microSD (vendue séparément) est nécessaire pour sauvegarder les vidéos et les photos. Il faut utiliser des cartes mémoire de marque répondant à ces exigences :

  • microSD, microSDHC, ou microSDXC
  • De classe 10 ou UHS-I minimum
  • Capacité jusqu’à 128 Go1

Il n’y a rien de pire que de voir toutes ces superbes séquences GoPro s’interrompre à mi-chemin parce qu’il n’y a plus de capacité de stockage sur la carte microSD. Des souvenirs protégés à vie grâce à une carte microSD compatible.

#KingstonIsWithYou

Vidéos associées

Articles