Nous remarquons que vous êtes actuellement en train de visiter le site du Royaume-Uni. Souhaitez-vous plutôt visiter notre site principal?

Les pieds de deux personnes pendent au bord d’un rocher surplombant un lac.

Présentation des indices IP de résistance d’un produit à l’eau, la poussière et à d’autres facteurs

Avez-vous déjà rencontré des termes tels que IP55 ou IPX8 en lisant les caractéristiques d’un produit électronique, tel qu’un smartphone, une enceinte ou un appareil de stockage ? Ces termes sont pour le moins déroutants. Pourtant, ils ont une signification concrète et contiennent des informations précieuses sur l’appareil.

Il s’agit des indices de protection (IP) contre les infiltrations, qui indiquent la capacité du produit à résister à l’infiltration de poussières et de liquides. Les indices IP ont été créés en 1976 en raison de la fâcheuse tendance des équipements électriques et électroniques à se détériorer ou à mal fonctionner lorsque de l’eau ou de la poussière s’y infiltrait. C’est la Commission électrotechnique internationale (CEI), une organisation internationale à but non lucratif représentée par 170 pays, qui a mis au point ces indices, lesquels sont encore largement utilisés dans l’industrie.

Outre l’évaluation du potentiel d’infiltration de poussières et de liquides, cette norme (CEI 60529) évalue également la facilité avec laquelle les utilisateurs peuvent accéder aux parties potentiellement dangereuses à l’intérieur du boîtier de l’appareil. Elle concerne les équipements électriques d’une tension maximale de 72,5 kV. La CEI a déterminé les tests à effectuer par les fabricants pour vérifier si le boîtier d’un appareil répond aux exigences IP.

L’objectif de la CEI était de créer un document unique regroupant toutes les exigences relatives à la protection des boîtiers d’appareils. Avant la CEI, des normes distinctes étaient utilisées pour les moteurs, l’appareillage de commutation à basse tension et l’appareillage de commande.

Un SSD externe Kingston XS2000 niché dans une prairie herbeuse.

Avec l’énorme croissance du nombre de produits numériques (smartphones, ordinateurs de bureau, ordinateurs portables, tablettes, enceintes portables, etc.) et leur popularité auprès des entreprises et du grand public, les indices de protection IP sont devenus une norme industrielle pour déterminer si un appareil est résistant à l’eau, étanche, et plus encore. Bien plus qu’un simple message marketing, les indices IP fournissent aux utilisateurs des informations concrètes sur les capacités de leur appareil.

Pour vous éviter d’avoir à chercher le manuel d’utilisation de votre téléphone, nous allons vous donner quelques informations générales. La plupart des smartphones actuels sont classés IP67 ou IP68. Tous deux indiquent une étanchéité totale à la poussière, c’est-à-dire une protection complète contre le contact avec la poussière. S’agissant de l’étanchéité à l’eau, le premier offre une protection contre les effets d’une immersion temporaire dans environ 90 cm d’eau pendant 30 minutes, et le second offre une protection contre les effets d’une immersion continue jusqu’à une profondeur spécifiée par le fabricant.

Comment interpréter l’indice ? Tous commencent par les initiales IP. Selon la CEI, le premier chiffre fait référence à la protection contre les corps solides (par exemple, la poussière) et est évalué sur une échelle allant de 0 (aucune protection) à 6 (aucune pénétration de la poussière). Le second chiffre évalue la protection du boîtier contre les liquides (par exemple, l’eau) et utilise une échelle allant de 0 (aucune protection) à 9 (jets d’eau à haute pression/température élevée sous différents angles).

Premier chiffre (corps étrangers solides)

  1. 0 - Aucune protection.
  2. 1 - Protection contre les corps étrangers solides d’un diamètre supérieur à 50 mm
  3. 2 - Protection contre les corps étrangers solides d’un diamètre supérieur à 12,5 mm
  4. 3 - Protection contre les corps étrangers solides d’un diamètre supérieur à 2,5 mm
  5. 4 - Protection contre les corps étrangers solides d’un diamètre supérieur à 1 mm
  6. 5 - Protection contre la poussière
  7. 6 - Étanchéité totale à la poussière.

Deuxième chiffre (protection contre l’eau)

  1. 0 - Aucune protection.
  2. 1 - Protection contre les gouttes d’eau tombant verticalement.
  3. 2 - Protection contre les chutes verticales de gouttes d’eau lorsque le boîtier s’incline jusqu’à 15 °.
  4. 3 - Protection contre la projection d’eau à un angle allant jusqu’à 60 °.
  5. 4 - Protection contre les éclaboussures d’eau.
  6. 5 - Protection contre les jets d’eau à basse pression.
  7. 6 - Protection contre les jets d’eau puissants.
  8. 7 - Protection contre les effets d’une immersion temporaire dans environ 90 cm d’eau pendant 30 minutes.
  9. 8 - Protection contre les effets d’une immersion continue jusqu’à une profondeur spécifiée par le fabricant.
  10. 9 - Protection contre les jets d’eau à haute pression/température élevée provenant de différents angles.

De nombreux produits Kingston sont dotés d’un indice de protection IP. Il s’agit notamment de nos clés USB chiffrées (S1000, D500S) et du SSD externe XS2000.

#KingstonIsWithYou #KingstonIronKey

Vidéos associées

Articles